Article gynécologie

CYSTITES


La cystite est définie comme l'infection des urines. Elle se traduit par des brulûres à la miction et des envires fréquentes d'uriner. C'est une pathologie très fréquente qui coute des fortunes en antibiotiques et autres soins.

Faire une cystite n'est pas une chose facile théoriquement car les urines ne se laissent pas facilement infecter, du fait de leur acidité. Avec un pH à 4, les urines ne sont pas seulement stériles mais en plus antiseptiques. Sur la plage, tout le monde sait que l'urine est le meilleur antiseptique pour une piqure de vive par exemple.

Il faut donc avoir affaire à un germe particulièrement agressif et résistant pour arriver à contaminer les urines. Il faut que ce germe soit capable de s'agripper aux tissus pour ne pas être entraîner par le flux urinaire et qu'il résite au pH acide. Ces germes sont dans la majorité des cas des colibacilles d'origine intestitnale pourvus de crampons qu'on appelle des pili pili.

Ce sont donc nos propres germes qui nous contaminent et ces germes ont été sélectionnés par les antiseptiques utilisés dans la toilette de la région anale.

Le meilleur moyen d'éviter les infections urinaire est de ne faire de toilette vulvaire et anale qu'avec de l'eau afin ici encore d'aller dans le sens de la stratégie probiotique de la nature. Les régions intimes abritent de nombreux germes saprophytes (symbiotiques) qui tiennent en respect les germes agressifs. Favorisons leur développenent au lieu de les détruire. L'eau sous pression permet de garder cette région propre tout en respectant ses défenses naturelles.

Attention également à la salive dans les rapports orogénitaux qui diminue les défenses locales Tous les autres conseils sont accessoires et peu efficaces en particulier celui de boire avant les rapports et pisser après.